En attente d'un plan d'action
Depuis
0 Ans
0 Mois
0 Jours

Journal Officiel :
No d'annonce : 892
Paru le : 03/02/2007

De gauche à droite:
Michèle JOSEPH, maire de Dammarie-en-Puisaye et conseillère générale suppléante.
Michel LECHAUVE, maire de Bonny-sur-Loire et conseiller général du canton de Briare.
Claude DENIAUD, président de l’association Ousson patrimonia.
Didier CROISSANT, maire d’Ousson-sur-Loire.
Jean MELKA, secrétaire de l’association.
(masqué) Jean-Marc LIGER, trésorier de l’association.

Ce samedi 9 juillet de 18h.30à 19h.15, s’est tenue à la Salle polyvalente d’Ousson sur Loire,
la 6ème assemblée générale de l’association « Ousson Patrimonia ».

Cette association dirigée par Claude Deniaud et qui regroupe une centaine d’adhérents,à pour projet
le sauvetage et la réhabilitation de la rivière l’Ousson sérieusement dégradée depuis une quarantaine
d’années par le manque d’entretien et les agressions de diverses natures.

Cette assemblée s’est tenue devant une assistance de 34 personnes, parmi lesquelles Jean Poulain,
ancien maire de Briare et ancien conseiller général du canton de Briare.

Cette assistance moyenne au regard du nombre d’adhérents de l’association s’explique
par les vacances et l’éloignement ou l’indisponibilité de plusieurs d’entre eux qui
ont pour la très grande majorité confirmé leur adhésion.

Après la présentation des animateurs de la soirée, il est fait un bref exposé du rapport financier
faisant état d’un solde positif de plus de 5000,-€ et caractérisé par de modestes dépenses.
L’assemblée vote le quitus au trésorier à l’unanimité.

Le président fait ensuite le compte rendu des actions menées en 2010 conformément au mandat qui
lui avait été donné lors de la précédente assemblée.

Pour l’essentiel, cette activité a consisté en la réalisation du « Livre blanc de l’Ousson »,
important travail sous la forme d’un fascicule qui retrace l’histoire de la rivière et
de l’association et dresse un état des lieux du cours d’eau par typologie d’incidences
tout au long de 78 pages abondamment illustrées de croquis et de clichés
en démonstration aux différents types de problèmes rencontrés.

Les participants se sont vus remettre un exemplaire de ce document qui permet à chaque adhérent
d’être parfaitement au fait de la situation de la rivière et de son environnement ainsi que
des actions menées par les différents acteurs locaux
(institutions, communes, associations et particuliers)
susceptibles d’exercer une influence sur son état et son évolution.

L’ensemble des élus présents valident le contenu du livre blanc,
même si de rares points de détails peuvent prêter à discussion,
notamment les éléments quantitatifs concernant
les volumes d’eau prélevés par les pompages.

Tous reconnaissent la nécessité d’une action concertée
des quatre communes concernées par le problème,
à savoir: Batilly, Dammarie, Bonny et Ousson sans oublier les éléments de
bassin versant que sont Thou et Faverelles.

Les différentes organisations susceptibles de répondre au besoin de surveillance et d’entretien du
cours d’eau sont ensuite évoquées telles que les contrats ou plans de rivière moins contraignant mais plus fugace, et le syndicat de rivière dont la structure, si elle garantit une pérennité de l’action,
peut en revanche se révéler lourde à gérer.

Les partenaires telles que:
Le Conseil Régional, la DDT, l’Agence de l’Eau, la Communauté de Communes,
sont recensées et l’on évoque les différents types d’aide qu’ils peuvent apporter
au projet, à la fois sur les plans technique, procéduraux et financier.

Une réunion de concertation générale devra être programmée pour septembre.


Après le vote de quitus donné à l’unanimité au président, ce dernier prononce la clôture de l’AGO et
la soirée se termine un verre à la main devant un buffet joliment garni.